Bonjour! Bienvenue chez moi,

 

Lawrence

Ma vie, en quelques mots

Je suis né à Ste-Anne-de-Beaupré le 30 avril 1947, le cinquième (quatrième garçon) d'une famille qui s'est finalement épanouie à 11 enfants.
La maison où j'ai passé mon enfance
La maison où j'ai vécu mon enfance, au Cap-de-la-Madeleine
 
 

Photo de moi

A l'âge de 6 ans, je suis démenagé au Cap-de-la-Madeleine, où j'ai fait mon primaire à l'Ecole du Sacré-Coeur. Ensuite, après deux ans au Séminaire St-Joseph de Trois-Rivières, je suis allé à l'Ecole Secondaire l'Assomption pour y faire mes neuvième, dixième et onzième années. Finalement, j'ai passé deux ans et demi à l'Institut de Technologie de Trois-Rivières en electro-technique, mais j'ai quitté sans y obtenir un certificat.
 
 


Photo de moi

 





Durant ma jeunesse, j'ai principalement gagné mon argent de poche à travailler pour le Sanctuaire, surtout en servant les messes et comme technicien du son pour des événementsreligieux. J'ai aussi travaillé deux ou trois étés à la Canadian International Paper de Trois-Rivières avant d'entrer les Forces Canadiennes à l'automne 1968 pour eventuellement y devenir technicien en électronique (radariste). Vingt-et-un ans plus tard, après des affectations à Ramore, ON, Moisie, QC, Sydney, NE, Gypsumbille, MB et encore à Sydney, j'ai pris ma retraite à Louisbourg.
 
 

Moi au travail





C'est là où je travaille depuis, au Site Historique National de la Forteresse de Louisbourg, comme animateur historique.  Habillé en costume d'époque (fonctionnaire/marchand ou pêcheur), je présente l'histoire de Louisbourg du 18ième siècle, alors qu'elle était la capitale de la colonie de l'Ile Royale. Quoique je ne sois pas un passionné d'histoire, j'aime beaucoup mon travail à la forteresse car il me permet de rencontrer toutes sortes des gens intéressants qui, étant en vacances, sont presque toujours de bonne humeur.



 

 

Village de Donkin

En 1996, je suis déménagé à Donkin avec mon fils dont je suis très fier. Il est maintenant avocat et, à 28 ans, demeure et travaille à Sydney. On peut le voir, ainsi que toute ma famille au site de ma maman. Durant l'hiver 2002-03 j'ai travaillé à St-Hubert, QC, pour Fluidex Corp., la compagnie mon beau-frère Chris; j'ai bien aimé le travail et l'expérience mais j'ai aussi compris que ma situation présente est vraiment difficile à battre, et je suis de retour à Louisbourg et Donkin.
 
 
 

En juillet 2000, je suis allé voir un médecin à cause d'une toux persistante.  Le medecin (Dr. Bernice Dias) a prescrit un rayon-X par mesure de précaution.  C'est la qu'elle a découvert une tache blanche qui l'inquiétait sur mes poumons.  Apres une tomographie (C T scan), elle m'a obtenu un rendez-vous avec un chirurgien d'Halifax.  Elle m'a prévenu qu'on fait souvent la biopsie le lendemain à l'hopital, donc je me devais d'apporter un sous-vêtement de rechange.  Dix jours plus tard, après une biopsie, un prélevement de moelle osseuse, un scan au gallium, une soixantaine de trous dans la peau (prises de sang, injecions...), un traitement de chimiothérapie et les mêmes bobettes, je suis sorti sachant que j'avais une masse cancereuse d'environ 10 centimètres de diamètre; c'était la maladie d'Hodgkin, un cancer des glandes lymphatiques (le même cancer qu'avait Mario Lemieux).  C'est un des cancers qui est traité avec le plus de succès (mais on n'a pas du me traiter aussi bien que Mario, car je ne joue pas au hockey mieux qu'avant).  Après six mois de chimiothérapie (un traitement aux deux semaines) et un mois de radiothérapie (23 traitements), je suis comme neuf (ben.. aussi neuf qu'on peut l'être à 56 ans).
 

Je me dois de remercier mon fils Daniel et sa blonde Sarah qui ont pris une semaine de vacance pour me tenir compagnie à l'hopital d'Halifax.  Merci aussi à mon beau-frère Christopher qui m'a donné l'exemple de la façon d'être malade.  Mais surtout un très gros merci à Lucie Beaumont qui, en connaissance de cause, a su me comprendre et me faire comprendre ce qui se passait.  C'est grâce à ces 4 personnes, et à l'amour que j'ai reçu de ma famille, mes amis internautes et mon entourage que j'ai réussi à passer à travers cette épreuve avec moral très haut.
 

Dans mes temps libres, je passe beaucoup de temps sur l'internet. Avant j'était surtout sur feu le canal #L_unique, réseau Undernet (Montreal.QU.CA.Undernet.org:6660-6669), mais maintenant on me voit régulièrement plutôt sur le canal #VIP-50+ de Francité (205.236.34.18:6667, ou en java à http://bavard.francite.com ). Au début, je voyais IRC comme un moyen pas trop dispendieux de garder le contact avec ma famille, mais j'ai rencontré allou qui m'a ouvert un nouveau monde plein de gens très sympatiques; je m'y suis même fait quelques bon(ne)s ami(e)s.  A l'été 1998, j'ai eu l'honneur de recevoir quelques amis du canal #L_unique, soit Koulou et Clova, ma soeur Spec, et Marie_Jo, qui a pris quelques photos.  Aussi ma soeur Lucy est venue cette année-là, avec son conjoint Denis. En 1999 j'ai ramené maman à mon retour de la cinquantième fête de Desmond (James). En juillet 2000, Marielle (aka Cecilia) est venue me voir; à la fin de sa visite elle m'a accompagné jusqu'à Halifax où j'ai appris que j'avais la maladie d'hodgkins.  A l'été 2001 ce fut le tour de gens de #VIP-50+, soit Mell, gigi et Vali; Junco-F et un copain Paul nous ont joint pour souper un soir. Quelques semaines plus tard, ce fut le tour de la charmante Dess. L'an 2002, j'ai reçu Gine et Dan2000, en plus de mes soeurs Marie et Lucy avec leur familles respectives.
 
 

Souper-rencontre (GT) du canal #l_unique pour la fin du millenaire.

     Il y a plusieurs photos, donc soyez patients, svp

 Souper rencontre du canal #l_unique le 6 mai 2000

Le journal d'un pelleteur de neige

Plus ou moins

Les sites de mon frère Steve

 

  Site d'Avril Lavigne
 



Une creation Lawrence Burman